STARBUCK

Biarritz, début Juillet.

Au cours d’une après-midi morose, marquée par une météo déprimante, voire spleenante, qui ne permettait pas de se jeter à l’eau, je décidai d’aller flâner un peu. Au point de m’arrêter devant le Royal, un petit cinéma de centre-ville sans prétention, qui garde encore l’espoir de pouvoir exister en proposant des films d’auteurs, des films décalés et même certains navets commerciaux en V.O. (quand c’est pas du français). Bref.

Levant les yeux afin de scruter les films à l’affiche, j’aperçois alors cette affiche au nom de Starbuck, avec cette accroche « -Nous sommes les 533 enfants de Starbuck. -Je ne suis pas Starbuck ». Je me suis laissé tenté. De toute façon, pas grand chose d’autre à faire. Après avoir payé ma place une misère, je m’installais confortablement dans un fauteuil situé à droite d’une petite salle en sous-sol, prêt à en prendre plein les orbites. Je suis ressortit convaincu, même si quelques passages sont faibles, voire lourds (sans me moquer de nos amis tabarnak, je mets ça sur le compte de l’humour québecquois). J’ai passé un bon moment et quoiqu’on en dise c’est bien là le principal. Allez bande-annonce! Et je vous encourage à regarder ce film:

Tout juste au moment où David Wosniak apprend que Valérie est enceinte, cet éternel adolescent de 42 ans découvre qu’il est le géniteur de 533 enfants.

Publicités
Cette entrée a été publiée dans MOVIEs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s